Campings Grand Sud
campings sud de la France

Disponibilités

Campings Grand sud » Le guide du camping » Comment bien préparer ses vacances en camping ?

Comment bien préparer ses vacances en camping ?


Vous partez en camping pour la première fois ou vos dernières vacances au camping remontent à votre enfance ? Suivez nos conseils pour bien préparer votre séjour, du choix de la date jusqu’à la veille du départ ! Des étapes à suivre simplement pour un séjour serein et des vacances réussies.

Choisir sa période de départ

Le camping est une expérience à vivre en différentes saisons : si on l’associe beaucoup à l’été, on peut pourtant passer de très agréables vacances au camping en dehors de juillet-août, et même en dehors des vacances scolaires. Les établissements ouvrent généralement leurs portes au printemps, en mars ou en avril selon les régions, pour ne fermer souvent qu’après la Toussaint. Il existe même des campings 4 saisons, dont les locatifs sont isolés et équipés pour la période hivernale. En bref, vous avez l’embarras du choix au moment de décider de vos dates de départ ! Si vous n’avez pas d’enfants scolarisés, le choix d’un séjour hors vacances scolaires vous permet de profiter de tarifs plus attractifs et de vivre des vacances plus reposantes, les sites étant moins fréquentés. Les animations peuvent être dans ce cas restreintes.

Lorsque vous aurez choisi la période à laquelle vous avez envie de partir camper, n’hésitez pas à poser vos congés dès que possible pour pouvoir fixer les dates et réserver au plus tôt votre établissement. Dans beaucoup de campings, réserver en avance permet de choisir ses préférences avec un emplacement plus ou moins ensoleillé ou ombragé, situé près des sanitaires ou à l’écart, au plus proche des installations de loisirs ou dans un coin tranquille. Réserver tôt, c’est aussi pouvoir bénéficier des promotions early booking, avec généralement 10 à 25 % de remise sur les forfaits de location d’emplacements ou d’hébergements.

De manière générale, plus vos dates se situent sur une période de haute saison (plein été, vacances scolaires, week-ends prolongés), plus il est nécessaire de réserver avec beaucoup d’avance pour avoir le choix.

Choisir son mode de séjour

Qu’entendez-vous par camper ? S’agit-il pour vous d’une véritable expérience aventurière et minimaliste ? Envisagez-vous plutôt le camping d’une manière traditionnelle et conviviale, avec des parties de pétanque familiales entre les tentes, caravanes et camping-cars ? Préférez-vous la version de luxe du camping, dans un cottage avec jacuzzi privatif, avec parc aquatique, courts de tennis et espace bien-être à portée de mains ? Ou peut-être encore avez-vous envie de vivre l’expérience tendance du glamping dans une roulotte, une cabane perchée, une yourte ou tout autre hébergement insolite ? Les façons de camper sont devenues plus variées que jamais. Pour éviter les incompréhensions, pensez à aborder le sujet avec ceux qui partent avec vous : votre famille, votre binôme ou vos amis.

La question du logement est essentielle : en plus d’accueillir les traditionnelles caravanes et tentes, les campings proposent aujourd’hui de nombreux hébergements pour des vacances nature ou 100 % confort : des tentes ou cabanes prêtes à l’emploi pour les campeurs sans équipement, des bungalows toilés et des locatifs insolites dans la catégorie des hébergements sans sanitaires ; des chalets, mobil-homes et cottages contemporains dans la catégorie des locatifs avec sanitaires privatifs.

Organiser un séjour camping itinérant

Le camping se prête particulièrement bien aux vacances nomades. Plusieurs façons de vivre un séjour itinérant existent :

  • Le périple à pied ou à vélo
  • Le road trip à moto ou en voiture
  • Les vacances en camping-car

Dans chacun des cas, les terrains de camping sont des sites adaptés pour passer une ou plusieurs nuits. Beaucoup d’établissements proposent des emplacements tentes à tout petit prix pour les voyageurs à pied ou à vélo. Ces parcelles sont louées pas cher car elles sont moins spacieuses : les randonneurs à pied ou à vélo n’ont pas besoin d’y stationner un véhicule. Des forfaits étape très avantageux, avec une arrivée en fin de journée et un départ le lendemain matin, sont souvent mis en en place.

Les campings sont également des lieux de séjours adaptés aux motards : certains se sont entièrement spécialisés dans l’accueil des vacanciers à moto. D’autres ont signé une charte d’accueil pour être référencés comme « Relais motards » : un label réputé pour les voyageurs à moto. Ils garantissent des services appréciés comme la mise à disposition d’un parking moto visible et de lieux sécurisés pour stocker casques et bagages, l’accueil tardif des motards retardés par les aléas routiers, ainsi qu’une liste de professionnels utiles à proximité et des conseils avisés sur les itinéraires locaux.

Si vous voyagez en camping-car enfin, les campings constituent bien souvent des haltes plus agréables que les aires de services classiques. Vous y retrouvez des emplacements stabilisés, le raccordement à l’eau potable, l’évacuation des eaux usées, et profitez d’un environnement privilégié, en pleine nature, sur un domaine agréablement paysagé, fleuri ou arboré. Le prix de votre nuitée comprend l’accès aux services et installations du camping : animations du soir, restaurant, terrains de sport, mais aussi piscine ou encore espace bien-être. Vous pouvez surtout goûter à l’ambiance conviviale du camping durant votre road trip, ce que n’offre pas une simple aire de services et de stationnement traditionnelle.

Que vous choisissiez des vacances nomades à vélo ou à pied, à moto, en voiture ou en camping-car, pensez à créer votre parcours en amont et à réserver dans les campings situés sur votre itinéraire : surtout si vous comptez partir en pleine saison.

Comment choisir son emplacement de camping ?

Vous avez décidé de camper en tente ou en caravane, à l’ancienne ? Le choix du camping n’est pas toujours facile. Selon les destinations, le nombre d’établissements à départager peut être grand !

L’idéal est de définir des critères éliminatoires et d’établir des priorités. Si vous partez à la mer par exemple : rêvez-vous d’un camping avec accès direct à la plage ou acceptez-vous de séjourner un peu en retrait, avec pour avantage une plus grande tranquillité et des tarifs plus bas ?

L’environnement offert par le camping est-il plus important que sa situation ? Allez-vous privilégier la proximité des activités de la station ou la qualité du cadre ?

Lorsqu’on campe en tente ou en caravane, il est conseillé de faire attention aux parcelles proposées : si vous partez dans une région réputée pour son ensoleillement, un camping arboré est à privilégier pour passer un bon séjour. La taille des emplacements est aussi un critère à prendre en compte : vous n’aurez pas les mêmes attentes si vous séjournez à deux ou en famille avec vos enfants. Il est plus agréable de bénéficier d’espace devant sa tente pour se prélasser sur un transat, manger au grand air ou jouer au ballon : adaptez vos critères de taille aux dimensions de votre tente ou de votre caravane ! Pour information, la surface des emplacements est :

Lorsque vous réservez tôt dans un camping, vous pouvez parfois donner vos préférences pour l’attribution de votre emplacement : ce sera le moment de décider si vous souhaitez un emplacement particulièrement calme et sans vis-à-vis, quitte à vous trouver loin de l’entrée et des installations de loisirs ; si vous préférez miser sur la proximité de la piscine ; ou encore si vous souhaitez être proche des sanitaires afin d’avoir peu de chemin à parcourir pour aller aux toilettes en pleine nuit. Autant de détails qui comptent lors d’un séjour au camping !

Prévoir son budget camping et ses activités

Vous avez choisi votre camping en fonction de vos attentes et du prix à la nuitée. Il est à présent temps de penser aux différentes activités de vos vacances et au budget que vous comptez y consacrer. L’avantage du camping, par rapport à l’hôtel par exemple, est qu’il vous laisse une grande autonomie dans la préparation des repas. Cela vous permet de réduire considérablement vos dépenses alimentaires et de garder de la marge pour vos loisirs.

De nombreux campings disposent d’un restaurant, d’un snacking, voire des deux, et proposent des plats à déguster sur place ou à emporter. Peut-être aurez-vous envie de vous organiser une soirée au restaurant dans la semaine, ou même d’en profiter tous les jours si vous voulez vivre des vacances 100% plaisir.

Dans votre budget prévisionnel, il faudra donc compter la location de l’emplacement ou du mobil-home, le budget repas, ainsi que le transport pour venir sur place : train, carburant et péages, billets d’avion, selon votre mode de déplacement. Avec le reste, vous allez pouvoir programmer des activités et sorties.

De nombreuses activités sont gratuites ou incluses dans le prix de votre séjour : votre forfait de location comprend normalement l’accès à toutes les installations du camping et à ses animations. Selon votre destination, vous pourrez pratiquer de nombreux loisirs gratuits aux alentours comme les balades et randonnées, les baignades, les jeux de plage, les visites de villes et villages, les marchés traditionnels et nocturnes, les animations de rue ou de port, le géocaching, ou encore la pêche à pied.

Du côté des activités payantes, pensez à prévoir un budget pour les visites de sites et de musées. Vous pouvez aussi prévoir à l’avance une activité phare qui marquera votre séjour : une croisière découverte, un vol en parapente, une initiation à l’escalade, une descente en canoë ou un baptême de plongée. Dans ce cas, réserver en avance vous permet tout à la fois d’éviter les déconvenues en pleine saison et d’inscrire l’activité très tôt à votre budget.

Quel matériel prévoir pour le camping ?

Si vous n’avez jamais campé ou que votre expérience remonte à longtemps, vous aurez sans doute besoin de vous équiper en perspective de votre séjour.

L’offre est large sur le marché du matériel de camping. Vous devrez, là encore, arrêter vos attentes en fonction de critères multiples : le nombre de vacanciers, votre budget, la taille de votre véhicule, le confort que vous attendez, ainsi que votre conception propre de « l’esprit camping ».

Bien sûr, on ne s’équipe pas de la même façon pour un séjour itinérant à vélo ou à moto que pour des vacances classiques en famille. Si vous campez de manière traditionnelle, en tente, il vous faudra emporter :

  • Des sardines ou des piquets
  • Un maillet
  • Un tapis de sol
  • Des duvets
  • Eventuellement un matelas gonflable et des draps
  • Un réchaud à gaz
  • Une cantine complète
  • Des lampes de poche

Les tentes de camping se déclinent en un vaste choix de dimensions et de configurations : de la petite tente une personne qui se monte en un seul geste, à la grande tente familiale dotée de plusieurs chambres ! Dans tous les cas, il est conseillé de tester votre matériel de camping avant de partir. Monter au moins une fois votre tente vous permettra de vérifier qu’il ne vous manque aucun piquet et que les tissus ne sont pas déchirés. Si votre matériel est très ancien, poussez le test jusqu’à arroser votre tente pour vérifier son étanchéité !

De même pour les autres équipements : vérifiez que les matelas ne sont pas percés et que le réchaud à gaz fonctionne bien ; dotez vos lampes de poche de piles neuves ; essayez également vos vélos si vous les emmenez.

Organiser son séjour en fonction de la météo

Quelques jours avant votre départ, vous aller pouvoir consulter des bulletins météorologiques fiables. C’est l’occasion d’affiner vos préparatifs en fonction du temps attendu. Même si les prévisions ne sont pas garanties à 100 % et que le temps peut beaucoup varier localement, surtout en bord de mer, vous aurez une idée de la tendance globale. On ne s’équipe pas de la même manière en cas de canicule que si le séjour s’annonce globalement pluvieux !

Si vos vacances au camping s’annoncent pluvieuses, ne désespérez pas : s’y préparer permet justement de réserver les bonnes activités et de prévoir les équipements nécessaires à votre confort. Vous penserez à la bombe imperméabilisante pour votre tente, à des bâches protectrices pour vous abriter, ainsi qu’aux vêtements adaptés pour vivre au mieux votre séjour. Vous pourrez faire la liste de toutes les activités à pratiquer quand il pleut, dans le camping mais aussi aux alentours : il peut être utile de réserver en ligne et d’acheter vos billets pour certains sites afin d’éviter la queue : escape game, aquarium, musée, château, etc.

Si au contraire une canicule s’annonce, vous vous équiperez d’une literie plus légère, de voiles d’ombrage, de vaporisateurs et de ventilateurs. Vous serez ainsi parés pour votre séjour sous le soleil avec les vêtements adéquats dans votre valise, parmi lesquels plusieurs maillots de bain et des chapeaux !

Préparer sa valise ou son sac pour le camping

Certes, vous ne remplirez pas votre sac à dos ou votre valise de la même manière selon que vous séjournez en tente et voyagez à vélo ou que vous passez vos vacances dans le confort d’un mobil-home. Mais quelques incontournables sont à ne pas oublier quel que soit votre type d’hébergement :

  • Les serviettes de toilette, accessoires et produits d’hygiène
  • Des paires de chaussures différentes pour les sports de plein air, les journées pluvieuses, la plage et les sorties au restaurant.
  • Un guide et une carte de la destination
  • Les chargeurs de vos appareils mobiles
  • Une trousse de premiers secours
  • Des draps, à l’exception des séjours en mobil-homes avec services hôteliers
  • Des torchons et essuie-mains
  • Des produits alimentaires de base : sel, poivre, huile et vinaigre, sucre, café
  • Des allumettes
  • Des sacs poubelles
  • Du produit à vaisselle, une éponge et une bassine si vous campez de manière traditionnelle
  • Une glacière pour le camping-caravaning traditionnel

Les tout derniers préparatifs

Si vous pouvez faire une partie des bagages en avance (la tente, le matériel, les duvets, le linge de maison, les jeux de plage, etc.), certaines affaires ne peuvent être prises qu’au dernier moment :

  • Les éventuels traitements médicamenteux
  • Les vêtements
  • Les chargeurs de portable
  • Les produits alimentaires frais
  • Les affaires de toilette

Il est plus sûr de faire une liste à checker pour être certain de ne rien oublier le matin du départ.

Parmi les tâches à effectuer la veille du départ ou le jour même figure le chargement de la voiture : veillez à bien répartir le poids des affaires dans votre véhicule. Placez un maximum de choses dans le coffre et le moins possible dans l’habitacle, pour ne pas accroître les risques de blessures en cas d’accrochage ou d’accident. Pensez cependant à garder à portée de main de l’eau, un encas, quelques occupations pour les enfants.

Idéalement la veille du départ, pensez à faire le plein de carburant, et vérifiez votre trajet sur une carte ou sur votre GPS. Evaluez votre temps de route à la hausse, pour parer à tous les imprévus. Essayez de prévoir une arrivée à la mi-journée, c’est-à-dire pas trop tardive, surtout si vous avez une tente à monter ! Il est bon de se renseigner sur les horaires d’accueil des campings avant de partir, et sur l’heure de mise à disposition des locatifs. Si avez de longues heures de route, il peut être préférable de faire le trajet en deux jours pour moins de fatigue et pour une arrivée plus sereine sur place.